Mauritanie : une commission parlementaire pour dresser l’inventaire des années de pouvoir d’Aziz – JeuneAfrique.com

0 54

Une commission d’enquête parlementaire a été crée pour « faire la lumière » sur les onze années de pouvoir de Mohamed Ould Abdelaziz. Votée à l’unanimité, y compris par le parti au pouvoir, elle doit notamment se pencher sur la gestion des revenus pétroliers et l’attribution de marchés publics.


Entre le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et son prédécesseur Mohamed Ould Abdelaziz, le divorce est consommé. Le Parlement mauritanien a voté à l’unanimité, le 31 janvier, la création d’une commission d’enquête parlementaire que demandaient depuis plusieurs semaines les élus de l’opposition (Tawassoul, UFP, RFD, Sawab-IRA) pour « faire la lumière » sur les onze années de pouvoir d’Aziz.

Cette commission « entamera ses travaux prochainement », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Cheikh Ould Baya, un autre proche de l’ex-chef de l’État. Elle enquêtera sur la gestion des revenus pétroliers et miniers, les attributions de marchés publics, les ventes du foncier public, l’attribution de concessions portuaires et aéroportuaires, les signatures de contrats dans les domaines de l’énergie et de la pêche, les conditions de liquidation d’entreprises publiques.

Tremblement de terre politique

Il s’agit d’un véritable tremblement de terre politique. Jusque-là, seule l’opposition attaquait en effet la gestion de l’ancien président mauritanien. Le ralliement de l’Union pour la République (UPR, majorité) au principe de cette commission d’enquête vient renforcer encore un peu plus la mise à l’écart de l’ancien président par son successeur.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.