L’appel de Philippe Candeloro sur l’affaire Sarah Abitbol : « Il faut s’occuper de sa santé »

0 39

Depuis longtemps, Philippe Candeloro côtoie l’ex patineuse artistique Sarah Abitbol. C’était donc pour lui une évidence que de s’exprimer sur l’affaire de viol dont elle fait l’objet. Ainsi, ce lundi 3 février, sur le plateau de C à vous, le patineur professionnel a confié : « On a tous appris la nouvelle ensemble. C’était un choc (…) Elle a dû garder sa pendant trente ans au plus profond d’elle-même et je n’ose imaginer la souffrance qu’elle avait. (…) On ne voyait rien. » Puis, interrogé par la présentatrice Anne-Elisabeth Lemoine, Philippe Candeloro a eu quelques mots à propos de l’entraîneur Gilles Beyer, que Sarah Abitbol accuse. « On le connaissait (…) Dans cette famille du patinage on avait tendance à rigoler de tout et de rien et de prendre tout à la dérision mais c’était une autre époque. » a-t-il déclaré.

Mais s’il s’est rendu sur le plateau de France 5, c’est surtout qu’il voulait lancer un appel. Au cours de son entretien avec l’équipe de C à vous, Philippe Candeloro a ainsi demandé à ce que la santé de Sarah Abitbol soit prise en charge. « Il faut s’occuper de la santé de Sarah, c’est la priorité. Et deuxièmement, il faut que grâce  Sarah, les gens qui vont se manifester portent plainte parce que sans plaintes il n’y a pas de poursuites ni d’enquêtes et on ne peut rien faire. » a-t-il ajouté. Selon lui, Didier Gailhaguet, patron de la Fédération française des Sports de Glace depuis vingt ans était « forcément au courant » de cette histoire.

Philippe Candeloro : « Il faut assainir notre milieu »

De façon plus générale, celui qui a participé à l’émission Stars à nu et Danse avec les stars a fait part de son incompréhension vis à vis du traitement des affaires de viol dans le milieu sportif. « Quand on entend ce qu’il se passe, je trouve que ça salie le patinage. Ça fait plus de trente ans qu’on veut que ça change avec Didier Gailhaguet. (…) Je suis en colère parce que notre milieu il est sali et ce n’est pas bon. » a-t-il conclu. Pour rappel, c’est dans un livre que Sarah Abitbol araconté les agressions sexuelles à répétition qu’elle a subit de la part de son entraîneur alors qu’elle était adolescente. Et malgré les aveux de son coach, elle a déclaré : « Je ne l’excuse de rien. »

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/l-appel-de-philippe-candeloro-sur-l-affaire-sarah-abitbol-il-faut-s-occuper-de-s-1080542

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.