Inde: Le Parlement européen débat d'une résolution anti-CAA | India News

0 66

LONDRES: Le Parlement européen s'apprête à débattre et à voter une résolution déposée par certains de ses membres contre la loi indienne sur l'amendement de la citoyenneté, qui, selon elle, marque un «changement dangereux» dans le régime de citoyenneté du pays.
La résolution, déposée par le Européenne unie Le groupe Gauche / Gauche verte nordique (GUE / NGL) au Parlement au début de la semaine devrait être débattu mercredi prochain et voté le lendemain.
Il fait référence à la Charte des Nations unies, à l'article 15 de la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) ainsi qu'au plan d'action conjoint du partenariat stratégique Inde-UE signé en novembre 2005, et au dialogue thématique UE-Inde sur Les droits de l'homme, car il exhorte les autorités indiennes à « s'engager de manière constructive » avec ceux qui protestent contre la loi sur la citoyenneté (CAA) et à examiner leurs demandes d'abroger la CAA« .
« La CAA marque un changement dangereux dans la façon dont la citoyenneté sera déterminée en Inde et devrait créer la plus grande crise d'apatridie au monde et causer d'immenses souffrances humaines », note-t-il.
« Au lieu de répondre aux préoccupations, d'offrir des mesures correctives, d'appeler les forces de sécurité à agir avec retenue et à garantir la responsabilité, de nombreux dirigeants gouvernementaux se sont engagés à discréditer, réprimander et menacer les manifestants », indique la résolution.
La CAA est entrée en vigueur en Inde en décembre dernier au milieu des manifestations en Inde et dans le monde.
Le gouvernement indien a souligné que la nouvelle loi ne nie aucun droit à la citoyenneté mais a été introduite pour protéger les minorités opprimées des pays voisins et leur accorder la citoyenneté.
En toile de fond, la résolution indique que depuis les élections de mai 2019, le gouvernement indien a «renforcé son orientation nationaliste» car il fait également référence à la révocation de l'article 370 au Jammu-et-Cachemire, qui a supprimé le statut constitutionnel spécial du Région.
Le projet de résolution, qui relève de la catégorie des «résolutions sur des sujets d'actualité», exprime sa profonde préoccupation que l'Inde a «créé les fondements juridiques pour priver des millions de musulmans du droit fondamental à l'égalité d'accès à la citoyenneté» et que la CAA pourrait être utilisée. , ainsi que le Registre national des citoyens, pour «rendre de nombreux citoyens musulmans apatrides».
Il vise à rappeler au gouvernement indien ses obligations en vertu de la Déclaration des Nations Unies de 1992 sur les droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques, qui établit l'obligation des pays de protéger l'existence et l'identité des minorités religieuses sur leurs territoires et adopter des mesures appropriées pour garantir que cet objectif soit atteint.
Une telle résolution, qui a été caractérisée dans la section «Relations avec les pays asiatiques» par le bloc économique, sert de base à l'engagement des UE pays membres avec des nations spécifiques.
S'il est adopté la semaine prochaine, il sera officiellement envoyé au gouvernement et au Parlement indiens ainsi qu'aux chefs de la Commission européenne.

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur THE TIMES OF INDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.