le syndicat des journalistes indépendants s’estime exclu du processus de mise en place du nouveau code de la presse

0 109

(Agence Ecofin) – Au Togo, le syndicat des journalistes indépendants (SYNJIT) déplore la procédure « non inclusive » de mise en place d’un nouveau code de la presse. Dans un communiqué, l’organisation a critiqué la non-convocation de ses membres pour la suite des travaux débutés en juillet dernier.

En effet, il faut savoir qu’il y a 5 mois, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a convié les principales organisations professionnelles de la presse togolaise pour relire et valider l’avant-projet de loi portant nouveau « Code de la presse et de la Communication ». D’après le communiqué du SYNJIT, des travaux consécutifs à cette première étape ont été lancés depuis le 23 décembre dernier, sans que le syndicat n’y soit cette fois invité.

« Depuis quelques heures, le SYNJIT apprend que des organisations de presse, sur invitation du ministère de la Communication, participent à l’étude de ce texte à la Commission des lois à l’Assemblée nationale, en présence des députés. Le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo constate malheureusement qu’il n’a pas été associé à cette démarche qui a commencé depuis mardi 23 décembre 2019 », peut-on lire dans le communiqué.

En dehors du SYNJIT, toutes les autres organisations professionnelles de journalistes du pays auraient été conviées.

Servan Ahougnon

Lire aussi:

29/11/2019 – Togo : le gouvernement adopte un projet de loi visant à modifier le code de la presse

Cet article est apparu en premier sur https://www.agenceecofin.com/regulation/2812-72413-togo-le-syndicat-des-journalistes-independants-s-estime-exclu-du-processus-de-mise-en-place-du-nouveau-code-de-la-presse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!