Lily Allen : ses confidences cash sur sa vie sexuelle

Les mots crus n’ont jamais fait peur à la chanteuse Lily Allen… personne n’a d’ailleurs oublié son premier tube “Fuck You”. Alors quand on a su que la brunette préparait un livre autobiographique, on ne pouvait que s’attendre à beaucoup de franchise de sa part. Dans Moi, exactement, qui sera publié aux éditions Hugo Doc dès le 14 novembre prochain, elle ne mâche pas ses mots à propos de sa vie sexuelle.

On y apprend qu’elle a perdu sa virginité à 14 ans avec un homme de 20 ans… et qu’elle n’a pas chômé ensuite, enchainant les conquêtes qui “n’avaient aucune envie de m’aider à découvrir ce qu’était le sexe. Ils se foutaient complètement de moi”, affirme-t-elle. À tel point que Lily Allen n’avait “jamais eu d’orgasme quand (elle a) écrit “Not Fair” (single datant de 2009 à propos des mecs qui sont des mauvais coups), pas un seul, ni avec quelqu’un, ni par moi-même. Je ne me masturbais pas quand j’étais jeune, ni adolescente, ni quand j’avais la vingtaine ».

Frustrée au plus haut point, la chanteuse britannique connait son pic de débauche en 2014, alors qu’elle est mariée au père de ses deux filles, Sam Cooper. “J’ai commencé à explorer le sexe, et pas avec mon mari. Je me suis persuadée que je ne le trompais pas parce qu’il s’agissait de femmes et que ça ne comptait pas”, raconte-elle dans son autobiographie. Drogue, coups d’un soir, clubs de strip-tease… Lily Allen ne s’interdit rien, pas même une aventure avec Zoé Kravitz ni les services d’une “prostituée, trouvée sur Google” et ses sextoys trois à quatre fois par mois dans une chambre d’hôtel !

Heureusement, c’est lors de la soirée d’Halloween de Kate Hudson, toujours en 2014, qu’elle prend conscience que la débauche ne peut plus durer. Chris Martin, le leader de Coldplay, la convainc alors de demander de l’aide après avoir mis un coup de tête à Orlando Bloom en tentant, saoule, de l’embrasser ! “J’étais accro à l’alcool, aux drogues et au sexe. J’étais obsédée par l’idée d’obtenir la confirmation que j’étais quelque chose de baisable qui ne signifiait rien pour personne”, explique Lily Allen. Ce manque qu’elle essayait de combler, elle le doit à une enfance où ses parents (séparés dès l’âge de ses 4 ans) l’ont ignorée…

Heureusement à 34 ans, quelques rehab et psychanalyses plus tard, Lily Allen semble aujourd’hui apaisée et vit une belle histoire d’amour naissante avec David Harbour, l’acteur de la série Stranger Things… qu’elle embrasse passionnément et sans retenue dans les rues de New-York depuis le mois de septembre.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/lily-allen-ses-confidences-cash-sur-sa-vie-sexuelle-1046573