Le ministre ivoirien du Tourisme en tournée promotionnelle à Dubaï avec Didier Drogba et A’salfo – JeuneAfrique.com

La promotion de la destination Côte d’Ivoire passe par les bailleurs de fonds internationaux, et c’est à Dubaï que le ministre ivoirien du Tourisme est allé tenter de les séduire, avec le chanteur A’salfo ou l’ancien footballeur Didier Drogba. L’opération a permis de réunir près de 5 milliards de dollars de promesses de financements.

La Côte d’Ivoire a organisé les 20 et 21 octobre à Dubaï (Émirats arabes unis) une tournée promotionnelle pour mobiliser des financements dans le secteur du tourisme.

La délégation composée de Siandou Fofana, le ministre du Tourisme, de Patrick Achi, le secrétaire général de la présidence, et de stars ivoiriennes comme A’salfo, du groupe de musique urbaine Magic System, ou du footballeur à la retraite Didier Drogba, s’est employée à convaincre les investisseurs de l’attractivité du tourisme via le plan « Sublime Côte d’Ivoire » élaboré par le cabinet de conseil McKinsey.

En allant à Dubaï, le gouvernement ivoirien cherchait à structurer et sécuriser des financements estimés à 3 200 milliards francs CFA (4,88 milliards d’euros) pour deux fonds d’investissements : le premier est un fonds souverain public doté de 1 700 milliards francs CFA, destiné à l’acquisition et au développement du foncier à mettre à la disposition des investisseurs, afin de développer l’industrie touristique dans le pays.

Une progression rapide des entrées de touristes

Le second fonds d’investissement, d’environ 1 500 milliards francs CFA, sera dominé par les professionnels du secteur et aura pour but sera de financer les projets majeurs dans le secteur du tourisme, tels que déjà identifiés par le gouvernement.

Nous ambitionnons de doubler la fréquentation touristique d’ici 2025

Pour le fonds souverain, la Côte d’Ivoire ciblait une mise de départ d’au moins 500 millions de dollars. « Nous voulons rendre le tourisme ivoirien attractif. Nous avons enregistré plus de 2,5 millions de touristes par an au cours des dernières années, et ambitionnons de doubler ce chiffre d’ici 2025 », a assuré à Jeune Afrique Siandou Fofana.

Le nombres d’arrivées de touristes a connu une progression rapide à partir de 2014.

Un tour de table international

Le secteur touristique a représenté en 2017 environ 5,5 % du produit intérieur brut. Le projet du gouvernement est d’atteindre 7 % d’ici 2025, ce qui en ferait la quatrième source de revenus du pays.

Les promesses de financement à cette table ont été de 5 milliards de dollars, en dessous de la cible de 6 milliards de dollars.

Plusieurs investisseurs comme les chinois Sino Worldwide Investment ltd, China Railways, le turc Yenigün, le français Paris Inn, le saoudien Al Deaffah ou le conglomérat indien Shapoorji Pallonji sont autant de groupes qui ont apporté leur contribution au plan stratégique de développement touristique « Sublime Côte d’Ivoire » présenté lors de ce voyage promotionnel.

La nouvelle stratégie ivoirienne tourne autour de neuf axes principaux qui partent du développement du transport aérien à des investissements massifs dans le secteur de l’hôtellerie et des loisirs. L’ambition reste assez forte, mais sera dépendante de plusieurs facteurs qui plombent le secteur, notamment la fiscalité onéreuse sur les billets d’avion et surtout le manque d’infrastructures pour rallier certains sites touristiques.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE