Interconnexion : la Cedeao en marche vers un vrai marché régional de l’électricité – JeuneAfrique.com

À partir de 2020, quatorze des quinze pays membres de la Communauté seront interconnectés, préfigurant un vrai marché régional de l’électricité… À laquelle tous les citoyens devraient enfin avoir accès, qui plus est à un prix abordable.

Lentement mais sûrement, le projet d’interconnexion des réseaux électriques des pays de la Cedeao progresse. À partir de 2020, quatorze des quinze pays de la Cedeao seront interconnectés, contre neuf aujourd’hui. Seul l’insulaire Cap-Vert ne sera pas raccordé à ses voisins du continent.

Pour piloter l’intégration des réseaux d’énergie nationaux dans un marché régional unifié de l’électricité, la Cedeao a créé, dès décembre 1999, le Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain (EEEOA) – plus connu sous son acronyme anglophone WAPP, pour West African Power Pool –, une institution dont le siège est installé à Cotonou, au Bénin, et qui s’attelle désormais à mettre en place un marché régional de l’électricité.

60% d’habitants sans électricité

L’objectif du WAPP est d’assurer aux populations et aux entreprises des pays membres un approvisionnement égalitaire et fiable en électricité, à un coût compétitif, d’ici à quinze ans. Et il reste fort à faire pour y parvenir. En effet, selon les dernières données statistiques de la Cedeao (publiées à la fin de 2016), près de 60 % des 375 millions d’habitants de la Communauté – et 77 % de sa population rurale – n’ont pas accès à l’électricité.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE