l’Etat civil modernise ses armes

Depuis sa création en 2011, le Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC) s’est lancé dans un vaste chantier de modernisation de l’appareil de l’état civil au Cameroun.

Communiqué du BUNEC

L’atelier co-organisé à Ebolowa depuis le 10 septembre dernier par le BUNEC et le Programme d’Appui à la Modernisation de l’Etat Civil (PAMEC)  avec la participation des autres partenaires vise l’élaboration d’une stratégie nationale des statistiques d’état civil au Cameroun.

Jusqu’à ce jour, selon les constats, l’enregistrement des faits d’état civil restent un véritable casse-tête chinois, surtout pour les populations des zones rurales : c’est ce qui justifie la tenue du présent atelier dont les principales réformes visent à pallier aux multiples insuffisances observées et faciliter l’accès des populations au service de l’état civil.

Mais aussi bonnes que soient les reformes, elles ne pourront porter du fruit que s’il existe des mécanismes capables de les implémenter sur le terrain : c’est pourquoi, aux objectifs cités plus haut, l’atelier y a associé la formation des acteurs clés de l’état civil, chargés de faire tourner la machine afin que l’on arrive aux résultats visés.

Pendant 4 jours au chevet du malade, se succédant chacun avec ses thérapies, le BUNEC, le PAMEC et les autres partenaires espèrent après diagnostics, proposer des stratégies qui permettront enfin de résoudre de manière efficace et définitive les problèmes liés au malaise de l’état civil au Cameroun.

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/societe/1109275-ebolowa-l-etat-civil-modernise-ses-armes