Inde: Nous sommes sur le point de rétablir la normalité, déclare J & K DGP | Inde Nouvelles

SRINAGAR: Jammu-et-Cachemire Le DGP Dilbag Singh a déclaré mercredi que la région était sur le point de rétablir la normalité.
“Nous sommes très près de la normalité. Si vous prenez toute la région en compte, les 10 districts du Jammu sont devenus complètement normaux, toutes les écoles, collèges et bureaux sont ouverts. Leh et Kargil sont également normaux, il n'y a pas restriction de quelque nature que ce soit “, a-t-il déclaré en s'adressant à une conférence de presse.
“Dans cette région, nous avons essayé d'assouplir les restrictions, quel que soit le type de restrictions qui ont été imposées. Plus de 90% des zones sont libres de restrictions, 100% des centraux téléphoniques fonctionnent à présent. Vous avez deux districts où les téléphones portables travaillent aussi maintenant “, at-il ajouté.
Le DGP a déclaré qu'en raison de la retenue et du recours très restreint à la force par le personnel de sécurité, les victimes civiles sont restées absolument nuls, sauf dans le cas d'un bourreau de pierre blessé dans le centre-ville. blessures.
“Au contraire, nous avons eu des incidents où des pelleteries ont fait des blessés parmi les civils et ont également causé la mort de civils à Bhijbhera”, a-t-il déclaré en se référant au chauffeur de camion tué par des pelleteries.
Le DGP ajoute que pendant cette période, des militants ont tué trois personnes et que deux terroristes ont également été neutralisés.
Parlant de la rencontre au cours de laquelle Asif Maqbool Bhatt, le terroriste du LeT responsable d'avoir blessé un bébé de 30 mois à Sopore a été neutralisé, a déclaré le DGP. “Avec son assassinat, je pense que la région poussera un soupir de soulagement et que la terreur qu'il créait là-bas sera quelque peu dissipée. Nous connaissons également deux de ses associés. Nous les poursuivons et nous verrons que dans un proche avenir, nous en prenons soin également. ”
Le DGP a détenu un groupe de militants JeM dirigé par un terroriste pakistanais responsable de l'assassinat des frères Gujjar dans la région de Pulwama .
“Les frères Gujjar étaient des visiteurs réguliers de la région. Il est possible que ces militants se rendent également dans cette région plus tôt également. Il existe un groupe de militants du JeM dirigé par un terroriste pakistanais. Il est responsable de leur assassinat. Jusqu'à présent, rien de concret n'est sorti, mais la possibilité est qu'ils aient dû les soupçonner de quelque chose ou qu'il devait y avoir une sorte de rancune personnelle entre eux sur un certain sujet, mais rien de spécifique n'est encore arrivé “, a-t-il déclaré.
“Mais cela a certainement créé la terreur dans cette région et c’est précisément ce que veulent les militants d’aujourd’hui. Des militants parrainés par le Pakistan quelles que soient les activités violentes qu’ils pourraient commettre dans le secteur pour effrayer les gens, essayant de recourir à cela “, at-il ajouté.
Le DGP a déclaré que des militants circulaient dans le Sud-Cachemire et menaçaient des personnes en affichant des affiches. Il a exprimé l'espoir qu'ils seront en mesure de neutraliser les menaces dans la région du Sud-Cachemire.
Interrogé sur les restrictions imposées dans l'État à la suite de l'abrogation de l'article de l'article 370 il a déclaré: “Nous envisageons davantage de telles assouplissements, compte tenu du fait que les gens ont été très très coopératifs. Notre expérience a été que des militants parrainés par le Pakistan ont fait un usage très très malveillant des plateformes de médias sociaux. Ce n'est que dans le but d'empêcher ce genre de propagande malveillante. Nous sommes conscients que cela cause des inconvénients à la population. ”
Le chef de la police a déclaré que de nombreuses informations font état d'infiltration d'infiltration de la part de la partie pakistanaise dans certaines zones.
“L'armée a appréhendé deux personnes qui sont venues via Gulmarg . Un grand nombre de militants ont été amenés sur les rampes de lancement”, a-t-il déclaré.
Singh a également déclaré qu'il n'y avait guère de rapports de nouveaux recrutements dans les rangs des terroristes de la vallée.
“Il n’ya pratiquement aucune information faisant état de nouvelles personnes rejoignant les rangs des militants. Un ou deux d’entre elles ont également été ramenées. Peu de choses laissent penser que de nouveaux recrutements ont lieu”, at-il déclaré.

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur THE TIMES OF INDIA