Guerre des audits en RDC : les trois dossiers au cœur du bras de fer entre l’IGF et la présidence – JeuneAfrique.com

Félix Tshisekedi, le 29 avril à Kinshasa. © DR / présidence RDC

Affaire des 15 millions de dollars « disparus », audit des finances des ministères bloqués, suspension des contrôles menés sur plusieurs entreprises privées… Retour sur les trois dossiers phares au cœur du bras de fer entre l’Inspection générale des finances publiques et la présidence congolaise.

Depuis le mois d’août, les Congolais assistent à un bras de fer entre le cabinet du chef de l’État Felix Tshisekedi et l’Inspection générale des finances (IGF). Il y a, en premier lieu, le rapport d’audit du 31 juillet, pointant le détournement présumé de 15 millions de dollars dans le cadre de la gestion de la somme destinée à compenser les sociétés pétrolières à la suite du gel des prix à la pompe en 2017.

Par ailleurs, deux missions de contrôles engagées par l’IGF ont été suspendues, sur ordre de l’exécutif : celle concernant l’audit des dépenses publiques par les différents ministères depuis l’investiture de Félix Tshisekedi, en janvier dernier, et la seconde, portant sur le contrôle des entreprises membres de la fédération des entreprises du Congo (FEC), bloquée depuis le 2 septembre.  Retour en détails sur ces trois dossiers qui embarrassent la présidence.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE