Google : 48 états américains lancent une investigation sur son monopole publicitaire

50 procureurs généraux des États-Unis, mené par le Texas, lancent une enquête afin de déterminer si Google viole les lois sur l’antitrust, à commencer par sa position dominante sur la publicité en ligne.

Une mobilisation rarissime de 48 états américains et 50 procureurs généraux cherchent à déterminer l’ampleur du monopole de Google rapporte CBS News. S’il s’avère que Google est devenu trop imposant se posera également la question de sa capacité à écarter avec facilité la concurrence, en dépit de la loi antitrust. Le procureur général du Texas Ken Paxton a déclaré : “C’est une entreprise qui domine toutes les facettes de la publicité en ligne : l’achat, la vente et la vente aux enchères. […] Si les coûts de la publicité sont élevés, l’annonceur paye plus, et cela va irrémédiablement affecter le consommateur au bout de la chaîne”. Les procureurs généraux de la Californie et d’Alabama n’ont pas choisit de participer à l’investigation. La maison mère de Google, Alphabet, a réalisé 137 milliards de dollars de recettes en 2018, dégageant 31 milliards de revenus.

Un géant omniprésent

Il est difficile aujourd’hui d’imaginer Internet sans Google tant l’entreprise, véritable pieuvre, a déployé ses tentacules dans de nombreux domaines. La campagne Dégooglisons Internet de Framasoft et des enquêtes telles que Les données que récolte Google permettent de se faire une meilleure idée de la mainmise du géant sur Internet. 9 recherches sur 10 sont effectués sur Google Search, 1,5 milliards de personnes utilisent Gmail et probablement la Gsuite qui comprend Google Drive, Docs, Sheets, Slides et autres outils. Les serveurs de Google sont utilisés pour vérifier la validité des certificats avant l’accès à un site Internet, aussi l’on utilise son infrastructure que l’on le veuille ou non. La procureur de l’Arkansas Leslie Rutledge explique ainsi les raisons de sa participation à l’enquête : “Lorsque ma fille est malade et que je recherche des conseils ou le meilleur médecin, je veux les meilleurs — les meilleures conseils ou le meilleur médecin — pas celui qui dépense le plus en annonces publicitaires”.

Une enquête de plus

En Europe, Google a été condamné pour avoir fait la promotion de Google Shopping dans son moteur de recherche, bien que l’entreprise ai fait appel. En mars, elle a été condamnée à payer une amende de 1,7 milliards de dollars pour avoir insérer des clauses d’exclusivité avec ses partenaires, mettant ses concurrents en désavantage. Le département de la Justice américaine, la Commission fédérale du commerce et le Congrès ont également lancés des enquêtes sur Google et Facebook.

Cet article est apparu en premier sur https://www.begeek.fr/google-48-etats-americains-lancent-une-investigation-sur-son-monopole-publicitaire-326961