Groupes anti-discrimination: le président français du football devrait démissionner

PARIS (AP) – Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, devrait renoncer aux arbitres homophobes

Des groupes anti-discriminatoires ont exhorté Le Graët à démissionner.

Les deux premières divisions françaises ont été stoppées par des arbitres cette saison. Mais Le Graët veut que les arbitres continuent à jouer s’il ya plus de chants homophobes à partir de ce week-end.

«Dire que le football est homophobe et pourrait être le seul symbole de l’homophobie en France, c’est un peu fort. Je ne l’accepte pas », a déclaré Le Graët à la radio France Info mardi. «Nous ferons en sorte qu’il n’y ait plus de bannières (dans les stades); c'est différent. Mais arrêter les matches, non. »

Le Graët se dit opposé à l'homophobie mais ajoute que les matches ne doivent être arrêtés que dans les cas de racisme – chants racistes ou bruits de singe destinés aux joueurs noirs – ou problèmes de sécurité comme la violence des supporters.

«Arrêter les allumettes (pour le chant homophobe) ne m'intéresse pas. C’est une erreur », a déclaré Le Graët. «J'arrêterais un jeu pour chants racistes, c'est clair. Je l'arrêterais pour une bagarre, pour des incidents, s'il y avait un danger quelque part à l'intérieur du stade. »

Le groupe Rouge Direct, qui milite contre l'homophobie dans les stades et les sports français, l'invite à démissionner et à retirer immédiatement ses propos.

Le porte-parole Julien Pontes a promis que le groupe irait devant les tribunaux s'il refusait de le faire, affirmant que le chef de la FFF ferait la distinction entre différentes formes de discrimination et ferait en sorte que l'homophobie apparaisse moins comme un problème que le racisme.

«Il doit partir. Au minimum, il doit retirer ce qu'il a dit “, a déclaré Pontes au sujet de la tête de la FFF.

Pontes a également appelé à une” réaction très ferme “du bureau du président Emmanuel Macron et de son ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

L'organisation raciste SOS Racisme a également déclaré, dans un communiqué, que “les propos du Graet contribuent à saper les efforts” déployés dans la lutte contre toutes les formes de discrimination, qu'il s'agisse du racisme, de l'homophobie ou du sexisme.

“Il est temps pour Noël le Graët se retire “, a déclaré SOS Racisme dans un communiqué.

Le mois dernier, Maracineanu a félicité l'arbitre Mehdi Mokhtari pour avoir interrompu un match de deuxième division opposant Nancy à Le Mans après des chants homophobes.

Nice et Marseille sont arrêtés pendant plusieurs minutes au cours de la première demie après que les supporters de Nice ont déployé trois banderoles portant des messages homophobes. Il y avait aussi des slogans sporadiques contre la ligue française avec une insulte anti-gay.

Le Graët exhorte les commissaires de stade et les responsables de la sécurité à faire un meilleur travail pour empêcher les supporters de porter des bannières pour les matchs.

des stades avec des banderoles, c'est aussi simple que cela », a-t-il déclaré. “Nous veillerons à ce qu’ils ne puissent pas entrer.”

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur https://www.foxsports.com/soccer/story/anti-discrimination-groups-french-soccer-head-should-resign-091019