RDC : La revue de la presse kinoise du vendredi 06 septembre 2019 – Afrique

– L’affaire 15 millions de dollars de pétroliers, l’investiture du gouvernement ce vendredi et les réactions aux actes xénophobes en Afrique du Sud sont les trois sujets qui dominent l’actualité dans la presse parue ce matin à Kinshasa.

LE POTENTIEL revient sur l’affaire des 15 millions de dollars « soustraits frauduleusement » du Trésor public et informe que l’inspecteur général des finances saisit le PGR. Le journal indique que l’inspecteur général des finances, Victor Batubenga, a pris cette initiative sur « instruction de la haute hiérarchie » pour « tirer toutes les conséquences du droit nécessaire et apporter son assistance en vue de l’approfondissement des investigations dans cette affaire ».

Et au quotidien de conclure : « La tâche revient donc à la justice d’établir non seulement les faits mais aussi de dégager la culpabilité des personnalités citées au nombre desquelles le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe ».

CONGO NOUVEAU pense que cette affaire est un mauvais départ dans la lutte contre la corruption prêchée par le président de la République, Félix Tshisekedi. Car les premiers signaux déçoivent déjà du fait que Vital Kamerhe a réduit au silence le gênant inspecteur général des finances, sommé de mettre fin à cette enquête qui serait engagée sans l’aval de la présidence.

« L’on s’attendait à un signal important du président quant à sa réelle volonté de combattre la corruption. C’est raté. Ne dit-on pas que la charité bien ordonnée commence par soi-même ? », se désole le trihebdomadaire.

« Un conseiller du Président s’improvise inspecteur des finances », titre AFRICANEWS qui semble soutenir le camp Kamerhe. Le journal révèle que le nom de Marcellin Bilomba, conseiller principal du chef de l’Etat au Collège économique et financier, figure dans l’ordre de mission délivré le 17 juillet par l’inspecteur général Victor Batubenga aux équipes chargées de retracer les 15 millions de dollars supposés dissipés dans le cadre du paiement des pertes et manques à gagner des sociétés pétrolières.

Le trihebdomadaire indique que sa présence au sein d’un corps autonome auquel il n’appartient pas fait jaser.

Dans un autre sujet, LE PHARE se focalise sur l’investiture du gouvernement Ilunga prévue ce vendredi 06 septembre. Le quotidien trouve «  plus que probable » l’hypothèse du vote du programme de ce gouvernement articulé autour des « quinze piliers » et ne doute pas que Sylvestre Ilunga recevra le feu vert de la représentation nationale pour se mettre au travail, avec l’ensemble de son équipe ministérielle, forte des 65 membres.

« Cette investiture devrait marquer la fin d’une longue période de trois mois d’expédition des affaires courantes par le Premier ministre sortant, Bruno Tshibala et la poignée des ministres restés à leurs fonctions, dans des positions de cumul de deux à trois ministères… », note le quotidien.

L’AVENIR rappelle la procédure à suivre et souligne qu’avant d’arriver à l’investiture, le Premier ministre devra d’abord vider les préoccupations les préoccupations soulevées lors de l’Assemblée plénière de mardi dernier par les députés nationaux, lors du débat général.

Le même journal revient sur les violences xénophobes en Afrique du Sud contre des ressortissants africains et espère que le gouvernement congolais prendra « la mesure de cet évènement » pour interpeller le pouvoir sud-africain à protéger les étrangers dont les Congolais ». Non sans rappeler des manifestations d’indignations organisées jeudi à Lubumbashi et à Kinshasa.

L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE signale l’arrivée à Kinshasa hier soir du président du Niger, Mamadou Youssoufou, accueilli à l’aéroport international de N’djili par la présidente de l’Assemblée nationale, Jeaninne Mabunda.

Le média officiel rapporte qu’il au aura une entrevue ce vendredi dans la matinée avec le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi.

Socrate Nsimba K.


(SNK/PKF)

Cet article est apparu en premier sur DIGITAL CONGO