Après une chimiothérapie et une double mastectomie, elle apprend que le diagnostic de son cancer était erroné

Apprendre que l’on est atteinte d’un cancer du sein est l’une des pires nouvelles qui soient, tout particulièrement si le diagnostic indique qu’il est “triple négatif”.

Après une chimiothérapie et une double mastectomie, elle apprend que le diagnostic de son cancer était erronéAquarius Studio / Shutterstock.com

Qu’est-ce qu’un cancer du sein triple négatif ?

Selon le site BreastcancerOrg, les cancers du sein dits “triples négatifs” ne présentent aucun récepteur d’œstrogène, de prostrogène ni de la protéine HER2. Présents dans 10 à 20% des cas, il s’agit généralement d’une forme de cancer plus agressive.

Après une chimiothérapie et une double mastectomie, elle apprend que le diagnostic de son cancer était erronéImage Point Fr / Shutterstock.com

L’histoire de Sarah

À l’âge de 25 ans, Sarah Boyle a appris avec effroi qu’elle souffrait d’un cancer du sein triple négatif. Cette terrible nouvelle est tombée en 2016 alors qu’elle se trouvait à l’Hôpital Universitaire Royal Stoke, peu après la naissance de son premier enfant.

Le quotidien StokeSentinel a révélé que Sarah n’a alors pas eu d’autre choix que d’affronter la maladie : elle s’est soumise à une chimiothérapie ainsi qu’à une double masectomie afin d’éviter que le cancer se propage.

Ce n’est qu’en juillet 2017 que les médecins de l’hôpital ont pris conscience d’une erreur de taille : la biopsie de Sarah avait été mal enregistrée et la jeune femme ne souffrait en fait d’aucun cancer. On lui a présenté des excuses pour cette grave confusion, mais Sarah n’en était pas moins très inquiète quant aux possibles conséquences des lourds traitements qu’elle a dû subir.

Elle craignait par exemple que ses implants mammaires l’exposent avec le temps à un risque plus élevé de souffrir véritablement d’un cancer, sans parler du trauma psychologique d’une telle épreuve.

Elle a également mentionné d’autres contraintes engendrées par toutes ces procédures inutiles, comme de pas avoir pu allaiter son bébé de 7 mois.

Sarah a décrit cette expérience comme “extrêmement difficile” :

Apprendre que j’ai le cancer était affreux, mais devoir endurer tous les traitements et chirurgies pour qu’on me dise ensuite que cela n’était pas nécessaire fut traumatisant.

Elle a expliqué qu’elle souhaitait partager son histoire dans l’espoir que personne d’autre n’ait à endurer la même chose.

Quelques conseils pour soutenir un proche atteint d’un cancer

Un diagnostic de cancer est très dur à accepter. Si l’un de vos proches souffre de cette maladie, vous vous demandez sans doute comment l’aider. Voici quelques conseils issus du site WebMD :

  • Préparez-vous à des changements d’humeur et de comportement chez les personnes souffrantes ;
  • Encouragez-les à rester actifs et à prendre soin d’eux autant que possible ;
  • demandez à d’autres membres de la famille de faire ce qu’ils peuvent pour aider, même s’il s’agit simplement d’être à l’écoute.

Après une chimiothérapie et une double mastectomie, elle apprend que le diagnostic de son cancer était erronéAfrica Studio / Shutterstock.com

Le diagnostic de Sarah était erroné mais des milliers de personnes souffrent bel et bien de cette maladie et ont besoin de tout le soutien possible. Si quelqu’un dans votre famille se trouve dans cette situation, efforcez-vous d’être présent-e.

Cet article est apparu en premier FABIOSA.FR