RDC : polémique autour des indemnités de départ des membres du gouvernement sortant – JeuneAfrique.com

Le Premier ministre congolais Bruno Tshibala. © V.Fournier/JA

Tous les membres du gouvernement sortant ont perçu la totalité de leurs indemnités de départ, y compris les 19 ministres toujours en poste. Si la polémique déclenche l’ire au sein de la société civile, la classe politique cache mal sa gêne.

Alors que tout semble indiquer qu’en RDC, les longues et difficiles négociations pour la formation du gouvernement sont enfin entrées dans la dernière ligne droite, six mois après l’investiture de Félix Tshisekedi, c’est une polémique dont se seraient bien passé les principaux acteurs de la scène politique congolaise. Et en particulier les membres du gouvernement sortant. Selon nos informations, ces derniers – y compris ceux ayant démissionné depuis – ont touché l’intégralité de leurs indemnités de départ, alors que la nouvelle équipe n’a toujours pas été nommée.

Chacun des 59 ministres – dont les 19 qui sont actuellement toujours en poste, la majorité d’entre eux ayant démissionné pour siéger au Sénat ou à l’Assemblée – a perçu l’équivalent de six mois de salaire. À raison d’une rémunération de 15 000 dollars par mois, chacun des ministres a donc touché une enveloppe globale de 90 000 dollars. Une première tranche de cette somme leur avait déjà été versée en décembre 2018, en pleine période post-électorale. La seconde partie leur a été allouée entre le 1er et le 12 août, en même temps qu’un véhicule.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE