Présidentielle en Tunisie : radiographie du phénomène Abdelkrim Zbidi – JeuneAfrique.com

Abdelkrim Zbidi a déposé sa candidature le 7 août. © Nicolas Fauqué/www.imagesdetunisie.com

Peu attiré par la politique, Abdelkrim Zbidi a été deux fois ministre de la Défense. Comment cet homme calme et discret est-il, contre toute attente, devenu une vedette médiatique après la mort de Béji Caïd Essebsi, allant jusqu’à briguer la présidence ?

C’est un homme réservé, sobre, que l’on pourrait croiser sans le reconnaître. Et pourtant… La formation Afek Tounes vient de lancer une campagne de collecte de parrainages en sa faveur pour la présidentielle. Nidaa Tounes le soutient. Le président d’Ennah­dha, Rached Ghannouchi, qui appuie le chef du gouvernement, Youssef Chahed, le qualifie de « patriote qui a servi le pays ».

Lui ? Abdelkrim Zbidi, qui a démissionné du ministère de la Défense le 7 août pour entrer officiellement dans la course à la présidentielle. Le 23 juillet, le même démentait tout projet de candidature. « La question ne s’est jamais posée », répondait-il ce jour-là aux députés de l’Assemblée des représentants du peuple. Il les assurait même qu’il ne saurait « être un bon politicien » : s’il venait à mentir, il serait « trahi par [son] visage ».

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE