Dolemite Is My Name : Eddie Murphy en figure culte de la blaxploitation pour Netflix

Avant la première diffusion du long-métrage au Festival International du Film de Toronto, Netflix dévoile un long trailer de 180 secondes qui donne très envie de le voir.

Réaction culturelle et politique aux films peuplés d’hommes blancs accompagnés de noirs en faire-valoir, le mouvement social blaxploitation a permis aux noirs outre-Atlantique de revaloriser leur image pendant les années 1970. Tombé en désuétude à la fin de la décennie par la surexploitation de la niche cinématographique, le mouvement était parodié en 2009 dans le film Black Dynamite. Son histoire revient en partie à travers le film biographique Dolemite Is My Name, dont la sortie est prévue plus tard cette année. Eddie Murphy tiendra le rôle principal de Dolemite/Rudy Ray Moore. L’acteur s’est fait discret les 20 dernières années, son rôle de l’âne dans la franchise Shrek mis à part. Grand favori des films des années 80 et 90 (Un prince à New YorkLe flic de Beverly HillsDr. Dolittle), il est surtout populaire pour ses rôles comiques.

Un personnage haut en couleur

Dans ce trailer long de 3 minutes, on renoue avec le passé mouvementé de Rudy Ray Moore : chanteur, danseur, comédien, il n’a jamais percé et souhaite faire savoir au monde qu’il existe. C’est pendant une séance de cinéma que le déclic s’opère : Moore souhaite réaliser un film basé sur son personnage de stand-up Dolemite. Le mouvement blaxploitation est alors à son apogée, comme en témoigne le poster pour Blacula lorsque le personnage présente son film au studio. Dolemite utilisera l’argent gagné avec ses disques (Eat Out More Often, This Pussy Belongs To Me, The Dirty Dozens) pour réaliser le film culte qui met en image son rôle de pimp, entouré de prostitués, pratiquant le karaté et jusqu’au-boutiste de la défense de sa communauté.

Un casting de choix

Pour l’accompagner sur le grand écran, des acteurs expérimentés : Keegan-Michael Key (Toy Story 4) en Jerry Jones, auteur du scénario, Wesley Snipes (Blade) en la personne D’Urville Martin, réalisateur et acteur, Mike Epps (Very Bad Trip), Tituss Burgess (Unbreakable Kimmy Schmidt), Aleksander Filimonović (The Americans), Tip T.I. Harris (Ant-Man et la Guêpe), Chris Rock (Everybody Hates Christ) et Ron Cephas Jones (This is Us). À sa sortie en 1975, le film a rencontré un énorme succès, conduisant à la production de deux suites. Dolemite Is My Name est réalisé par Craig Brewer (Hustle & Flow) à partir d’un scénario de Scott Alexander et Larry Karaszewski (The People vs O.J. Simpson). Il devrait être disponible cet automne.

Cet article est apparu en premier sur https://www.begeek.fr/dolemite-is-my-name-eddie-murphy-en-figure-culte-de-la-blaxploitation-pour-netflix-325157