Tunisie : dix choses à savoir sur Mohamed Ennaceur, le président par intérim – JeuneAfrique.com

Mohamed Ennaceur en mars 2016 à Tunis (image d’illustration). © HAMMI MOHAMMED/SIPA

Président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) en Tunisie depuis décembre 2014, l’ancien ministre est devenu, à 85 ans, chef de l’État par intérim à la suite du décès, le 25 juillet, de Béji Caïd Essebsi.

• Fibre sociale

Docteur en droit social, deux fois ministre des Affaires sociales, son nom est associé à plusieurs réformes et améliorations des droits des travailleurs. On prête d’ailleurs à ce « libéral à fibre sociale » de bons contacts avec les syndicats.

• Ancien régime

Ministre sous Bourguiba puis président du Conseil économique et social (CES) et directeur de la mission permanente de la Tunisie auprès des Nations unies à Genève sous Ben Ali, ce destourien est perçu par ses opposants comme une figure de « l’ancien système ». Des rumeurs ont prêté à Ennahdha la volonté de l’écarter de la présidence de l’Assemblée. C’est un homme d’État plus qu’un politicien, rétorquent ses alliés.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE