Inde: Le PM demande aux ministres d'arriver à leur bureau avant 9h30, évitez de travailler chez eux | Inde Nouvelles

NEW DELHI: Le Premier ministre Narendra Modi a demandé mercredi à tous les ministres d’essayer de se présenter à son bureau avant 9 h 30 et d’éviter de travailler de chez eux pour servir d’exemple aux autres. Modi a également suggéré à ses collègues de ne planifier aucune visite à l'extérieur au cours des 40 jours de session du Parlement.
Citant son propre exemple lorsqu'il était ministre en chef du Gujarat, Modi a déclaré qu'il avait l'habitude d'arriver à son poste avant l'arrivée des officiers, ce qui a aidé à définir les tâches de la journée, a déclaré un ministre à TOI. Le Premier ministre a présidé la première réunion du Conseil des ministres après son retour au pouvoir.
Il demande également aux principaux ministres de tenir les nouveaux élus en main et de donner le temps de rencontrer les députés élus, car il n'y a pas beaucoup de différence entre un ministre et un député. Selon des sources, Modi a demandé à tous les ministres de prendre quelques minutes pour discuter régulièrement des derniers développements du ministère avec les responsables.
Il a demandé à tous les ministères d'élaborer un programme quinquennal et de formuler une décision déterminante, qui doit être prise au cours des 100 premiers jours du gouvernement.
Auparavant, le Cabinet des syndicats avait approuvé mercredi un projet de loi destiné à remplacer une ordonnance de mars 2019 qui ouvrirait la voie aux établissements d'enseignement supérieur pour la nomination de 7 000 enseignants représentant l'unité universitaire / supérieure et rétablissant le système de réservation antérieur.
Un communiqué officiel a déclaré que “donnant une impulsion majeure aux réformes du secteur de l'éducation, en le rendant inclusif et en tenant compte des aspirations des personnes de différentes catégories, le Cabinet de l'Union a approuvé la création des“ institutions éducatives centrales (réserve). dans le cadre des enseignants) Projet de loi 2019 ».
Cette décision permettra de pourvoir plus de 7 000 postes vacants en recrutant directement dans le corps des enseignants un fichier de 200 points et d'assurer la pleine représentation de SC, ST, de classes arriérées sur le plan social et éducatif et de sections économiquement plus faibles en recrutement direct. des cadres des enseignants.
Les nominations étaient en suspens depuis mars 2018, après que l’ordonnance de 2017 du Tribunal supérieur de la justice d’Allahabad avait demandé aux universités de traiter les départements et non l’université comme une unité permettant d’accorder des réserves aux postes d’enseignant.

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur THE TIMES OF INDIA