Autre Canadien condamné à mort en Chine: Ottawa «inquiet»

Le gouvernement canadien est « évidemment particulièrement préoccupé » lorsque la peine de mort est infligée à l’un de ses ressortissants, a lancé la ministre Chrystia Freeland à son arrivée à la rencontre du cabinet, ce matin.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, se désole de la condamnation à mort d’un autre Canadien en Chine, réitérant au passage l’opposition du Canada à ce châtiment « cruel et inhumain ».

Le gouvernement canadien est « évidemment particulièrement préoccupé » lorsque la peine de mort est infligée à l’un de ses ressortissants, a-t-elle lancé à son arrivée à la rencontre du cabinet, ce matin.

Elle réagissait au fait qu’un tribunal du sud de la Chine a imposé cette peine à un Canadien dans une affaire de production de métamphétamine impliquant six étrangers. Le ressortissant canadien a été identifié comme étant « Fan Wei », mais on ignore s’il s’agit de son nom légal.

Cette condamnation à mort s’ajoute à celle prononcée en janvier dernier contre

Robert Lloyd Schellenber, mais également à l’arrestation et la détention des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor, soupçonnés d’avoir menacé la sécurité nationale chinoise.

Elle survient dans un contexte de vives tensions diplomatiques entre les deux pays. De l’avis de plusieurs analystes, Pékin multiplie les mesures de représailles contre Ottawa depuis l’arrestation de Meng Wanzhou, haute dirigeante du géant des télécoms Huawei.

L’opposition à Ottawa presse le gouvernement Trudeau de vite nommer un successeur à l’ex-ambassadeur John McCallum, qui s’est fait montrer la porte par le premier ministre en janvier dernier après avoir commenté les procédures judiciaires liées à Mme Meng.

La ministre Freeland s’est engouffrée dans la salle de réunion du conseil des ministres sans répondre à une question entourant la nomination d’un nouvel ambassadeur en Chine, ce matin.

Le conflit du canola

En plus de ces histoires judiciaires, il se joue aussi en filigrane un important conflit commercial entre le Canada et la Chine : depuis mars, Pékin a suspendu les importations de canola.

Le chef conservateur Andrew Scheer a ainsi sommé le premier ministre Trudeau de hausser le ton.

En conférence de presse, hier, il a exhorté le gouvernement à déposer une plainte commerciale officielle contre le gouvernement chinois et réclamé le versement d’une aide financière aux producteurs affectés par cette situation.

Au bureau de la ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, on a signalé que l’annonce d’une compensation était imminente. Elle devrait être faite aujourd’hui ou demain, a signalé son attachée de presse, Justine Lesage.

source: https://www.lapresse.ca/actualites/national/201904/30/01-5224047-autre-canadien-condamne-a-mort-en-chine-ottawa-inquiet.php