Vidéo. Des primevères pour lutter contre le cancer

[social_share_button]

P ouvez-vous rappeler le principe de cette vente ?

« En 1999, avec nos 50 bénévoles de Moselle-Est, notre idée était d’informer la population sur les activités de la Ligue. Nous avons initié cette vente pour collecter un maximum de fonds au profit de la Ligue. Nous avions choisi la primevère car c’est la fleur du printemps, c’est un produit attractif et elle représente l’espoir. Elle apporte des couleurs à la vie. »

Concrètement, cela s’organise comment ?

« 200 bénévoles de notre section mais venant également d’autres horizons comme les associations sont mobilisés dans 40 points de vente différents situés tout au long de la semaine entre Bitche et Saint-Avold. Surtout les hôpitaux, maisons de retraite, grandes surfaces, petits commerces….Nous vendons le pot à 1,50 € ce qui est très abordable. Pas moins de 40 communes nous ont passé des commandes comme Saint-Avold ou Sarreguemines par exemple. »

Quel bilan présentez-vous avant cette 21e édition ?

« Depuis 1999, nous avons collecté 793 000 € ce qui représente 868 000 pots vendus. L’an dernier, nous avons vendu 60 375 pots et récolté 60 612 €. Notre objectif est d’atteindre le million d’euros le plus vite possible. »

Qu’est-ce qui fait le succès de cette opération ?

« En premier la cause, mais au fil du temps, cet échange de proximité est devenu un rendez-vous incontournable en Moselle-Est. »

Comment faites-vous pour battre des records de vente ?

« La maladie est présente dans tous les foyers. Les aides publiques se suffisent plus. La recherche fait de grands pas, les médecins ont à leur disposition des traitements plus efficaces, cela à un coût. La solidarité permet d’aller plus vite dans cette lutte contre le cancer, des structures comme la Ligue ont un rôle essentiel pour soutenir la recherche et les structures hospitalières mais également dans le domaine de la prévention, du dépistage et de l’accompagnement des malades. »

Quelles sont les principales actions financées depuis le lancement de cette opération ?

« Nous finançons la recherche clinique et fondamentale, nous participons au financement d’équipements médicaux. A ce propos, nous allons verser 120 000 € pour l’acquisition d’un petscan à l’hôpital de Sarreguemines, nous soutenons l’Amodemaces pour le dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal, nous intervenons dans les écoles avec l’action Pataclope…

Cet article est apparu en premier sur https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2019/03/16/des-primeveres-pour-lutter-contre-le-cancer