Wirex : une carte bancaire Visa pour bitcoin et cryptomonnaies

Carte bancaire Visa Wirex
Wirex la carte bancaire Visa bitcoin
Wirex dashboard

À mi-chemin entre le portefeuille de cryptomonnaies et la banque en ligne, Wirex est en quelque sorte le couteau suisse de tout utilisateur de cryptos. Passons au crible ses atouts… et ses faiblesses.

Avant de commencer à parler de Wirex, on vous invite à consulter notre guide de démarrage : débuter avec le bitcoin qui vous donnera en 4 étapes les bases pour bien démarrer.

À la fin du XXe siècle, les banques en ligne sont venues troubler l’existence pépère des banques traditionnelles, BNP Paribas, Société Générale et consorts. Les Fortuneo, Hello Bank et autres ING Direct ont toutefois été ringardisées par les tempêtes N26 (N26 : nous avons testé la banque de demain) / Revolut (Test de Revolut, la banque des globe-trotters ?) et leurs promesses d’une réactivité absolue. Dans la veine de ces deux pionnières, nous étudions aujourd’hui le cas Wirex.

Start-up britannique, Wirex est née en février 2016 à partir du service E-Coin. Son objectif affiché est d’offrir les services d’une banque classique en y associant une dose de cryptomonnaie afin de faire le pont entre ces deux mondes de la finance. Si les débuts ont été compliqués, Wirex a reçu en août dernier une licence e-money de la Financial Conduct Authority, équivalent britannique de l’Autorité des Marchés Financiers française. Une preuve du sérieux de l’entreprise.

Quels services en attendre ?

Avant de vous lancer dans l’ouverture d’un compte Wirex, sans doute souhaitez-vous en savoir davantage sur l’offre de la société britannique. Précisons donc d’entrée que Wirex fonctionne comme un compte bancaire ordinaire dans le sens où il est possible d’y stocker son argent, de procéder à des versements, de réaliser des virements interbancaires.
La question des frais inhérents au compte est un peu plus complexe et nous aurons l’occasion d’y revenir. Sachez toutefois que si la carte VISA n’est pas exactement gratuite, elle offre une fonctionnalité clé dans la proposition Wirex : un cash-back sur vos achats, soit 0,5% des sommes dépensées qui vous reviendront sous la forme de Bitcoins.

Carte bancaire Visa Wirex

Enfin, Wirex se distingue par son côté multi-monétaire. Sur un unique compte, on gère aussi bien de la monnaie fiduciaire classique que des cryptomonnaies. Bien sûr toutes ne sont pas prises en compte, mais l’intérêt de Wirex est de permettre des conversions avec frais minimums tout en faisant office de portefeuille Bitcoin, Ethereum, Litecoin…
De fait, Wirex permet de dépenser vos cryptos dans n’importe quel magasin qui accepte la carte VISA sans vous souciez du statut de votre crypto préférée dans ladite boutique. La société Wirex se charge pour vous de la conversion. Attention toutefois, cela n’est pas gratuit, mais nous y reviendrons, là aussi.

Une ouverture en quelques clics… et vérifications

Intégralement en ligne, l’interface d’ouverture d’un compte Wirex est parmi les plus simples qui soient. Notez que depuis quelques temps, certaines informations personnelles sont demandées par tous les fournisseurs de comptes dématérialisés afin de se prémunir des arnaques. Wirex ne peut s’y soustraire et pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, il faudra « vérifier » son compte.

Sur le site Wirex on entre donc nom, prénom, adresse de courrier électronique. Viennent ensuite les questions liées à la vérification du compte : numéro de téléphone, adresse postale et, surtout, envoi d’une copie de la carte d’identité puis selfie. Pour ce dernier point, il est indispensable de passer par l’application (Android / iOS) de Wirex. Tout se fait très simplement, mais reste un petit peu plus long que chez certains « concurrents ».

Wirex la carte bancaire Visa bitcoin

La vérification est notamment indispensable pour bénéficier de la carte VISA rattachée à votre compte. Dans notre cas, la « promesse » de vingt minutes d’attente a été largement tenue. En effet, il en a fallu moins de douze pour recevoir confirmation de notre identité. Ensuite, il faut encore attendre quatre jours pour que la carte VISA vous parvienne… à condition bien sûr de l’avoir demandée. Notez que Wirex ne travaille plus qu’avec VISA pour ses cartes.

Attention aux faux-frais

À la manière de la majorité des banques en ligne, Wirex assure qu’il propose des services à des tarifs défiant toute concurrence. Il est vrai d’ailleurs que la tenue d’un compte Wirex ne coûte pas un centime à son utilisateur, et mieux, il n’est pas non plus obligatoire d’effectuer un certain nombre de transactions mensuelles / trimestrielles pour conserver cette gratuité.

En revanche, prenez garde, si la question de la carte VISA avec cash-back a été votre motivateur principal pour ouvrir un Wirex, il faut savoir que la carte n’est pas réellement gratuite. En effet, sa délivrance ne vous coûtera rien, mais ensuite il faut compter 1,00£ / 1,20€ / 1,50$ par mois en fonction de la monnaie privilégiée sur votre compte. Ce tarif est incompressible et dissocié de toute utilisation de ladite carte. Toujours dans le domaine des petits frais auxquels on ne pense pas : les virements SEPA sont gratuits, mais l’émission de virements SWIFT est facturée 12£ / 13€.
Enfin et c’est là que Wirex perd des points : l’utilisation des distributeurs de billets n’est pas gratuite. Notons en premier lieu la limitation à 250€ mensuels, mais c’est évidemment la facturation de 1,50£ / 2,00€ / 2,50$ qui fâche. À l’international, ces frais passent même à 2,00£ / 2,50€ / 3,00$. Qu’on se le dise, cette carte VISA est surtout faite pour payer en magasins afin de profiter du cash-back.

De l’usage du cash-back

Le cash-back justement, il est plus que temps d’en parler étant donné que c’est sans doute l’un des arguments qui peut faire pencher la balance en faveur de Wirex. Le principe est simple comme bonjour et connu de la majorité des utilisateurs. Dès lors que l’on utilise la carte VISA Wirex, le montant des achats effectués permet d’obtenir une espèce de commission inverse : oui, on vous rend une partie de l’argent ainsi dépensé.

Vous vous en doutez, cela ne vient pas sans condition et la plus restrictive chez Wirex – mais ça reste un classique de ce type d’offres – est l’obligation d’utiliser la carte sur des terminaux de paiement pour que le cash-back soit activé. En d’autres termes, les achats via Internet ne sont pas pris en considération et les retraits d’espèce ne comptent pas davantage. Attention également le système de provision sur carte (pour les pompes à essence) ne permet pas plus d’activer le cash-back.

Dès lors qu’il est effectif, le cash-back Wirex se distingue des autres car il permet d’engranger des Bitcoins. 0,5% de la somme dépensée est automatiquement reversé sur votre compte Bitcoin au taux de change actuel, sans aucune commission. Notez enfin qu’il y a une limite à ce cash-back : 50£ par jour… Ce qui revient à dépenser 10000£ dans la journée, ça devrait aller.

Souplesse de conversion / faiblesse du taux de change

L’autre argument principal de Wirex concerne son côté portefeuille de cryptomonnaie et la simplicité de la conversion. De base, un compte Wirex gère trois monnaies fiduciaires : l’Euro, la Livre sterling et le Dollar américain. Une d’entre-elles est dite « référence » et c’est elle qui est active en priorité. À côté de cela, Wirex gère un grand nombre de cryptomonnaies : Bitcoin, Ethereum, Dai, Litecoin, Nano, Waves, Wollo et XRP.

Wirex dashboard

Vous l’aurez compris, votre compte Wirex fait également office de portefeuille crypto dans lequel vous pourrez stocker toutes les devises mentionnées précédemment. Mieux, vous pourrez aisément convertir vos deniers entre toutes ! La manipulation est un jeu d’enfant depuis l’application qui vous donne toutes les informations liées à la transaction. Là où les choses deviennent très intéressantes, c’est que Wirex assure proposer des taux de conversion parmi les plus bas du marché. Attention, ce n’est toutefois pas aussi direct que chez Revolut où tout est instantané.

Wirex indique se caler sur les prix du marché pour les échanges de cryptos et de devises traditionnelles auxquels il ajoute une « petite » commission. Les choses ne sont hélas pas écrites noir sur blanc et si nous avons pu observer des taux inférieurs à ceux traditionnellement pratiqués, il convient de rester prudent. Ainsi, des utilisateurs ont rapporté des « frais de blockchain » particulièrement importants au moment de retirer de l’argent depuis leur compte Wirex par exemple.

À surveille de près…

Sur le principe, Wirex semble répondre à de nombreuses demandes des utilisateurs de cryptomonnaies. Via sa carte VISA, la société offre en particulier un moyen simple et efficace d’utiliser ses cryptos, et ce, alors que l’immense majorité des boutiques est encore très réticente à cette idée. L’ouverture d’un compte se fait en un claquement de doigts et l’application (testée en version Android) est aussi réactive qu’ergonomique. En revanche, des zones d’ombre subsiste autour du service Wirex. Tout d’abord, le service client semble parfois prendre son temps pour répondre, mais c’est surtout au niveau de frais qu’il faut faire attention. La tenue de compte est absolument gratuite, mais il ne faut pas oublier que la carte a un coût mensuel et que des frais sont prélevés à chaque conversion. Ce n’est pas vraiment une surprise, mais on regrette que Wirex ne soit plus précis sur le montant de ces frais. Un outil pratique donc, clairement tourné vers l’avenir, mais à utiliser avec prudence malgré tout.

Cet article est apparu en premier sur https://www.begeek.fr/wirex-une-carte-bancaire-visa-pour-bitcoin-et-cryptomonnaies-309756