Céline Dion à Las Vegas : Son amusante anecdote lors d

Les chiffrent parlent d’eux-mêmes : plus de 1000 concerts, un demi-milliard de recettes, 4 millions de spectateurs… Depuis ses débuts à Las Vegas en 2003, avec une première résidence sur la scène du Colosseum de l’hôtel-casino Caesars PalaceCéline Dion a explosé les records. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et la star va prendre congé en juin 2019. Après avoir assisté à l’un de ses shows en 2014, Purepeople.com a eu la chance de retourner voir la diva…

A la toute fin du mois de février, Céline Dion faisait son retour sur scène à Las Vegas après plusieurs semaines d’absence et une folle escapade en France pour la Fashion Week. Un retour très attendu par la ville du pêché comme en témoignent les nombreuses affiches sur le Strip et aux alentours annonçant “the final shows“. Mais impensable d’acheter des places le jour même, tout est pris d’assaut alors que les prix se sont envolés. Il faut dire que la star et le casino visent un public assez âgé et au fort pouvoir d’achat… D’ailleurs, dans la salle d’un peu plus de 4000 places, les cheveux blancs sont légion et rares sont les jeunes. Ainsi, rien d’étonnant à voir de nombreux spectateurs une coupe de champagne à la main et en tenue de soirée, pas toujours de bon goût.

Sur scène, Céline Dion a apporté quelques modifications à cette deuxième résidence, notamment du côté des tenues, de la mise en scène (adieu le drap blanc qui tombait pour faire apparaître l’orchestre, adieu les écrans retraçant sa carrière sur Where Does My Heart Beat Nowadieu aussi la petite vidéo de René-Charles en James Bondbonjour le tableau intimiste, la star assise avec ses choristes pour un petit medley) ou de la setlist. La diva de 49 ans interprète ses tubes comme The Power of LoveI’m AliveAll by myself ou Beauty and the Beast (l’occasion d’un duo avec son choriste de longue date Barnev Valsaint, qu’elle remercie chaleureusement). Elle a ajouté une reprise de You’re the Voiceune chanson de l’artiste australien John Farnham, qui lui donne l’occasion de s’amuser avec le public qu’elle met à contribution. En français, elle n’interprète que Pour que tu m’aimes encoreà la plus grande joie de quelques francophones dans la salle.

Céline Dion prend aussi le temps de parler et faire des blagues. Elle raconte notamment comment elle s’est retrouvée à enregistrer Ashes pour Deadpool 2. On apprend que Ryan Reynolds lui avait écrit personnellement et que le courrier, envoyé à son staff, a mis du temps avant de se retrouver entre ses mains et que, avant même de l’avoir ouvert, elle a naïvement cru que l’acteur lui proposait un petit rôle et elle s’est donc préparée pour un entretien avant de se rendre compte de la nature exacte de la proposition. La star, qui fait attention à ne pas déborder sur le déroulé du concert, termine bien évidemment sur My Heart Will Go Onsous un rideau d’eau, et entonne a cappellaquelques extraits de Can’t Help Falling In Love.

Le concert, agréable et rondement mené, manque un peu de peps mais la faute est surtout portée sur le public, vieillissant, qui se lève très rarement pendant les chansons, à l’exception des dix premiers rangs, aux pieds de la star. Les Américains n’ont pas la même approche d’un show et tout est fait pour eux puisque le spectacle dure moins de deux heures – au bout d’une vingtaine de minutes de concert la star sort brièvement changer de tenue et beaucoup prennent cela pour un entracte – et les rangées sont équipées de porte-gobelets pour le pop-corn ou les boissons… Nul doute que la diva sera contente de pouvoir parcourir le monde pour aller voir d’autres publics dans les prochaines années.

Cet article est apparu en premier sur http://www.purepeople.com/article/celine-dion-a-las-vegas-son-amusante-anecdote-lors-d-un-show-millimetre_a328370/1