Sevrage tabagique: pourquoi les femmes réussissent moins que les hommes ?

Arrêter de fumer est parfois un défi bien difficile à réaliser tant l’accoutumance a un effet puissant.

Face au sevrage tabagique, les femmes et les hommes n’ont pas les mêmes chances de réussite. Les raisons :

Le National Institute of Drug Abuse, américain, estime que les femmes ont 31 % de chances en moins de réussir à arrêter de fumer que les hommes.

L’étude a été réalisée auprès de 177 personnes fumant à qui les chercheurs ont montré des séries d’images pendant deux semaines.

Les femmes ont plus de stress

L’analyse des réactions des fumeurs et des fumeuses face à ces images montre que les fumeuses ont plus de stressplus d’émotions négatives et un besoin de fumer une cigarette plus important après avoir visionné une image stressante que les hommes.

Effectivement, les femmes fument davantage lorsqu’elles sont stressées que les hommes et ont 31 % de chances en moins de réussir leur sevrage tabagique, de même elles sont moins réceptives aux substituts nicotiniques.

Pas plus de cigarettes fumées dans une journée

Si les femmes fument davantage en réponse au stress, pour autant, elles ne fument pas plus dans la journée que les hommes. Simplement, le stress les fait fumer plus tôt.