La masturbation : avantages et inconvénients

 L’on a tous pratiqué plus d’une fois dans notre vie, les hommes plus principalement mais cela n’exclu en rien les femmes. La masturbation plus connu chez nous sous l’appellation “ahoco” n’est un secret pour personne. Du jeune adolescent au séniors, cette pratique s’est perpétuée de génération en génération à tel point que personne ne vous croira si vous dites ne jamais l’avoir pratiquée. sous la douche, au lit et quelques fois même au salon, de jours comme de nuit c’est à coeur joie que nous nous adonnons à cette pratique qui n’est toute fois pas sans dangers. Le plus intéressant dans cette pratique c’est que vous êtes sûr de faire l’amour avec quelqu’un que vous aimez vraiment c’est à dire vous même. malheureusement comme toute pratique la masturbation a des effets positifs comme négatifs.

LES EFFETS POSITIFS

Voici quelques bonnes raisons de s’y adonner :

– favorise le sommeil: idéale pour les personnes qui ont des difficultés à trouver le sommeil. Les hommes libèrent des endorphines après avoir atteint l’orgasme qui agissent comme un somnifère naturel.

– prévient le cancer de la prostate: des études ont montré que plus les hommes éjaculent entre 20 et 50 ans moins ils ont un risque de developper le cancer de la prostate. la masturbation permet de diminuer l’accumulation de liquide séminal dans les canaux prostatiques. l’évacuation de ce liquide se fait de manière naturel raison pour laquelle les hommes se reveil avec le boxer tout mouillé le matin.

– reduit le stress: les endorphines libérées aprés avoir atteint l’orgasme réduisent l’état de nervosité en entrainant un relachement musculaire qui accentue la sensation de détente.
– améliore la sexualité masculine: la masturbation peut être utilisée pour contrôler son excitation ce qui aura pour effet d’éviter les éjaculations précoces.
– stimule le système immunitaire: lorsque vous vous masturbez votre corps produit une hormone stéroïde appellée cortisol. cette hormone régule votre système immunitaire et augmente la production de globules blancs.

LES EFFETS NEGATIFS

Comme en toute bonne chose, l’excès nuit. la masturbation:
– agit sur la croissance: pour bien grandir l’homme a besoin de plusieurs éléments tels que les enzymes, les protéines, de la lécithine, du calcium, du phosphore, des glucosides, des sels biologiques, etc. les spermatozoides contiennent tous ces éléments, ils contiennent aussi de l’ADN (acide désoxyribonucléique) et de l’ARN (acide ribonucléique). en se masturbant le jeune garçon extrait tous ces composantes de son organisme ce qui l’empêche d’avoir une croissance normale car tous ces éléments qu’il gaspille sont en effet ce dont il a besoin pour se developper.
– provoque l’impuissance sexuelle: Il existe une veine qui amène le sang dans l’organe génital de l’homme. Une pratique fréquente de la masturbation entraîne un assèchement progressif de cette veine. Ainsi l’organe n’est plus irrigué correctement. Les petites veines collatérales prennent la relève, se gonflent et s’abîment. Ce phénomène aboutit à une absence d’érection et à l’impuissance.

– appauvrissement du sperme: lorsque vous vous masturbez, vous évacuez un stock important de spermatozoïdes provoquant ainsi une suractivité au niveau des testicules afin de reconstituer le stock. Mais pour que ce stock soit bien reconstituer il faut une suralimentation en énergie, en protéines etc .. Malheureusement ces éléments ne sont pas présent en quantité suffisante pour répondre à cette forte demande. Les spermatozoïdes ne sont donc par reproduits en quantité et en qualité suffisante. les spermatozoïdes étant de mauvaise qualité, les enfants d’un masturbateur ne seront pas de bonne confection, ils auront beaucoup de problèmes car ils sont le produit de semence très affaiblie.

– détérioration des fonctions testiculaires: les testicules ont pour rôle la fabrication de sperme, une masturbation trop fréquente augmente l’activité testiculaire entrainant une activité défaillante qui peut se traduire par la stérilité .                                                                                                            SOURCE :  ENJOY ME