Une très lourde facture présentée à l’État gabonais, l’auteur d’une vidéo de massacres au Cameroun en appelle aux ONG… – JeuneAfrique.com

© JA

L’entreprise italienne de BTP Santullo Sericom réclame un demi-milliard d’euros à l’État gabonais, l’auteur d’une vidéo de massacres au Cameroun en appelle aux ONG… Chaque semaine, Jeune Afrique vous rend compte de l’activité des contre-pouvoirs africains.

• Gabon : une très lourde facture

Du 11 au 15 février, la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale de Paris examinera l’affaire opposant Santullo Sericom, une entreprise italienne de BTP, à l’État gabonais, que défend Me Georges Arama (cabinet KGA).

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE