Suisse: Un bijoutier victime d’un vol s’adresse aux auteurs via les réseaux sociaux

Un bijoutier victime d’un vol s’adresse aux auteurs via les réseaux sociaux

Image d’illustration. Image: PHILIPPE MAEDER


Une enseigne nyonnaise a été la cible d’un vol par effraction au seuil du week-end. Le propriétaire interpelle ceux qui l’ont commis, après avoir réuni les preuves qui, selon lui, les confondent sans le moindre doute.

Un communiqué assez inédit, en lien avec un vol par effraction, a été posté samedi 17 novembre, à la mi-journée, sur les réseaux sociaux. Il n’est pas le fait du service de presse d’une police cantonale – en l’occurrence la police vaudoise -, qui en confirme toutefois le contenu, au niveau des faits rapportés. L’auteur de ce message à tous est bijoutier-joaillier. Il détient trois enseignes, à Plan-les-Ouates, Nyon et Morges, qu’il gère en famille.

La boutique de Nyon, donnant sur l’une des rues piétonnes du centre-ville, a été visitée à la masse dans la nuit de vendredi à samedi. Il était 2h30 du matin quand les auteurs, au nombre de trois si l’on en croit les éléments extraits de la vidéosurveillance, ont pénétré de force dans le magasin et fait main basse sur un butin non encore estimé mais visiblement important.

«Identification certaine»

Le lésé a choisi d’interpeller via Internet les auteurs de ce casse qui, pour l’heure, ne l’ont pas été, interpellés par la police. Son message dit ceci, citation longue: «Vous avez choisi de casser et voler chez un artisan et, par ce fait, vous avez mis en péril l’avenir de notre enseigne à Nyon. Votre action aura une grande répercussion sur notre situation économique, car elle s’est déroulée juste avant les fêtes de fin d’année. Vous avez tous été filmés avant et pendant le vol. En cumulant les autres preuves laissées par votre amateurisme, dû à votre jeune âge, nous sommes certain de pouvoir arriver à une identification. »

« Passé ce délai…»

Un délai leur est fixé: «Vous avez la possibilité de nous contacter pour assumer votre geste durant la période de réflexion de cinq jours. Vous limiterez ainsi certaines charges et plaintes non-négligeables. Passé ce délai, nous allons nous acharner contre vous, afin de vous faire endosser la responsabilité de la totalité des conséquences de vos actes, frais et pertes que nous aurons subis.»

Et le bijoutier de préciser: «Aucune description ni images ne seront diffusées pour le moment, afin de laisser une chance à ces trois jeunes hommes.» Le communiqué personnalisé se termine par des remerciements adressés aux «services de sécurité et à tous les corps de police qui nous ont aidés.

Précédent violent

Lesquels policiers connaissent bien l’adresse nyonnaise. En 2013, ils étaient déjà intervenus en plein jour, suite à un braquage à mains armées. Deux employées avaient alors été séquestrées, dont la femme du propriétaire, qui s’était défendue en parvenant à mordre l’un des assaillants, avant qu’ils ne prennent la fuite, lui et ses comparses, avec un lot de bijoux, rapportait à l’époque le quotidien 24 Heures.

Enquête en cours

Ce vol avec violence avait lui aussi été commis dans les semaines précédant les fêtes de fin d’année. Le nouveau cas survenu tôt samedi matin occupe désormais la police cantonale vaudoise. «Un enquête est en cours, déclare son porte-parole. Plusieurs individus ont été vus sur les lieux au moment des faits. Ils sont recherchés.»

(24 heures)

Créé: 18.11.2018, 12h34

Cet article est apparu en premier sur https://www.24heures.ch/suisse/suisse-romande/bijoutier-victime-vol-sadresse-auteurs-via-reseaux-sociaux/story/17804337